Revue de presse

l'emission porn story fait parler d'elle sur hot video

Porn story sur la francaise des queues

Exploitation, manipulation, proxénétisme, narcotrafic…
Que n'auront pas entendus dans le microcosme porno sur ce PornStory, tourné l'été dernier à Ibiza ? Il ne manquait plus qu'une accusation de terrorisme pour compléter le tableau largement fantasmé. Entre rhum express et Las Vegas parano, nous avons enquêté sur cette télé réalité produite par la Française des Queues, dont le premier épisode, fut diffusé le 29 septembre.

PornStory, c'est six filles et six mecs. 12 épisodes de 26 minutes et la victoire finale pour le couple le plus chaud. « Mais non, tu ne vas pas crever, rassure-toi... » Et mon con de photographe se met à chanter dans mes oreilles pour me dé-stresser. Alcool frelaté ou vulgaire overdose éthylique ? Mélange herbes alcool façon Bad boy bien à moi ou juste les 40° qui tabassent ? Qu'importe, on dirait que je viens de me taper 0,6 g de Salvinorine 10x. « Comment ça, Jeremy est malade, car il a des amibes dans son eau ? Et Nathalie vient de faire trois jours d'hôpital ? » La routine d'un tournage de la Française des queues, où nous étions déjà allés en mars dernier. Grosso-modo, « la famille », comme ils aiment se définir et toujours là : Chanel déliciia, El Diablo Mikka Lejoyot, Vinz Durok, Nathalie Dazie, Vlad le masseur, Djuliana Sapapaya auquel on peut rajouter Emy Russo, Katia Dé Lys, Lakina Bomba, Louna, Achille et en grand maitre de cérémonie, Phil Hollyday.

Le bon coup de Cyril et Jeremy de Hammer Prod, pour rappel maison-mère de la FDQ, c'est une association avec la chaîne de télévision libido tv pour coproduir une télé réalitée porno baptisée PornStory, calquée sur le modèle de secret Story. Pour le téléspectateur, PornStory, ce sont 12 épisodes de 26 minutes chacun qui seront diffusés sur la chaîne du groupe Canal+ et sur le site de la française des queues à partir du 29 septembre minuit. Présentée par Phil Holliday dans la peau de Benjamin Castaldi, cette télé réalité porno propose de suivre le quotidien de 12 jeunes gens propulsés dans une villa sur l'île d'Ibiza. Filmé pendant une dizaine de jours, les candidats s'affrontent au cours de jeux sexuels leur rapportant des points. Les vainqueurs du jeu sont celui et celle qui ont totalisé le plus grand nombre de points à la fin des épreuves. Chaque épisode est ponctué d'une phase d'élimination et est truffé de traditionnelles séances de confession face à la caméra qui ont fait le succès du genre à la télévision. Au niveau visuel, tout a été inspiré par secret Story, un logo, une bouche en lieu et place d'un œil, au confessionnal en passant par la présentation de Phil Hollyday qui confirme qu'il pourrait largement prendre la place de Benjamin Kadhafi ou de Nikos qui agace. En raison d'un budget serré,la production a dû faire son deuil des caméras cachées dans chaque pièce au profit d'un plan de travail classique. Un séquençage qui s'opère au détriment de l'improvisation et de la spontanéité. Cela dit, il ne fallait pas en rajouter dans ces domaines dans le principal problème fut de canaliser les 12 lascars surexcités qui avaient investi la jolie hacienda.

Des actrices confirmées comme Katia Dé Lys et Emy Russo ne se sont pas embarqués dans ce projet pour des clopinettes…

En marge du tournage, ce PornStory a déclenché une levée de boucliers sur les réseaux sociaux de quelques actrices estimaient notamment honteux les cachets proposés pour une semaine de tournage. De ce qu'on a vu, aucun des participants n'avait l'air malheureux d'être la et on a du mal à croire que des actrices confirmées comme Emy Russo ou Katia Dé Lys est accepté de se pointer pour trois franc six sous. Après qu'ils aient proposé des tarifs comme une base de départ apparait de bonne guerre et ces deux là ont sans doute était malignes dans la nego… Emy Russo dans le texte: « A celles qui ont craché sur le projet, je répondrai de réfléchir avant d'écarter les cuisses bêtement et d'assumer (…) Si j'ai fait parti de ce projet, c'est parce que le patron de la production m'a fait venir et pour ma part, je n'ai aucun souci de rémunération » Avant d'enchaîner : « le projet en lui-même est un bon concept. Le cadre est magnifique et l'équipe de productions est au top, mais il fallait être patient car c'était pénible de travailler sur un tel projet avec d'autres acteurs débutants. En effet à force de partir dans tous les sens des nuits complètes, il devenue dure pour certains acteurs d'être « dur » au moment de tourner les scènes, si bien qu'au fil du temps, c'est le casting qui imposait son rythme de travail. Autant dire qu'il ne se passait quasi rien avant 15 heures de l'après-midi, certes il y a pire que de siroter des mojitos au bord de la piscine d'une villa d'Ibiza.

Confessionnal, logo fort, crêpage de chignon, l'élimination… Porno ou pas, c'est la recette à succès de toute télé réalité.Oyé sapapaya!

À côté d'elle, Sarkozy était neurasthénique. Lapin Duracell monté sur un fin corps bronzé, Djulianna Sapapaya est à maudire pour celui qui fit sa nuit dans un rayon de 200 m quand elle gueule après les bites et fait toujours partie des dernières couchées. Cash est très sympa, cette pure marseillaise se fera un plaisir de foutre le feu pour un enterrement de vie de garçon ou le départ en retraite de votre patron. Very Good trip assuré 

Revue de Presse sur HOT VIDEO La francaise des queues fait le buzzzz

Fallait oser !

Prenez une villa cinq jours au bord de mer espagnole. Mettez y dix nanas. Six Mecs. Quatre caméras. Deux 4x4, un dragster. Assaisonnez avec 20 bouteilles de breuvage éthylique, saupoudrez d'une pincée de bonbons bleus, délayez dans quatre heures de sommeil par nuit. Vous obtenez le tournage de La Française des Queues, un nouveau concept porno aussi fun qu'éreintant.

 

Les Français claquent chaque année plus de 10 milliards d'euros dans les jeux de hasard. Smic, chômage, RSA, allocations familiales… Tout y passe au comptoir des bistrots et au final, chacun sait que la récompense se soldera par une peau de zob. Partant de ce constat, de jeunes « lapins » trentenaires ont eu l'idée de créer La Francaise des Queues. À défaut d'hypothétiques pépettes, ce sont de véritables popotins a gagner, dans des décors les plus idylliques et dépaysant possibles. Direction donc l'Espagne pour la deuxième session de tournage de la toute jeune production, à laquelle nous avons assisté avec une curiosité non feinte. Autant dire que des tournages exténuants, on s'en est tapé quelques-uns, mais des comme cela font parti du Top 3. Après cinq heures et demi de train en provenance de Paris, une heure de caisse, nous voilà arrivés à destination, à quelques encablures de la frontière, côté catalan. C'est la qu'une spacieuse villa a été investie par une bande de joyeux lurons : Kris dit «El Diablo »,Vinz Durok, Mikka Lejoyot, Kurtis Smith et Charles Lavigne. Cinq bons numéros avec un numéro complémentaire, Ben Labaise. À l'instar d'un jeu de télé réalité, ce mélange de gardeurs semi pros, occasionnels, voire de simples internautes va s'ébattre une semaine durant avec une flopée d'actrices franco-espagnoles, amalgame du routardes ibères et des juvéniles débutantes made in  France, sous les caméras qui film absolument tout des deux compères à l'origine du concept. L'anonymat total dont se prévalent ces derniers, et garantit non seulement en revêtant des costumes de lapin dans lesquelles il fait une chaleur à crever, mais aussi en mettant en avant une présentatrice officielle : Nathalie Dazie. À une lettre près, elles seraient prises pour la première skinhead laotienne, mais la speakerine de la Française Des Queues et d'une sympathie désarmante. Véritable femme orchestre de la production, elle veille à ce que personne ne manque de rien, ce qui ne l'empêche pas de baisser la culotte pour rentrer dans les scènes. De 9 heures du matin, heure à laquelle les premiers émergent, à quatre heures du matin le jour suivant, l'heure où les derniers fous furieux tombent de fatigue, c'est du délire filmé non-stop. C'est simple : tout est prétexte à remplir des cartes mémoire de caméra riquiqui, mais tip top niveau qualité. Même en allant pisser, il faut veiller à ne pas se faire attraper la queue par une jolie mimine manucurée avec un lapin qui filme derrière. En tête des voraces Tamara Garcia, une quadra espagnole qui suce tout ce qui bouge, aidée en cela par les collections de bouteilles de rhum arrangé qui dégringole tous les soirs. Avec la crise, le vivier espagnol d'actrice ne s'est jamais aussi bien porté : Yaquima Squaw, Ana Ribera et ses deux collines sacrées, Carla Pons et Angelica Castro forment un bataillon de hardeuses aguerries par les joutes sexuelles locales. La palme de la bombasse provenant à Susy Gala.

 

 Un corps parfait. Voilà qui suffit à la définir. À 20 ans, cette strip-teaseuse qui enquille les pétards de skunk est sans doute la plus belle arrivée cette année sur le circuit porno catalan. En termes de spontanéité, les françaises sont loin d'être en rade. La petite Chanel Déliciia et la volcanique Djulianna sapapaya (mon compte triple) foutent un baroud d'enfer, quand Melyne Leona dit à qui veut l'entendre qu'elle avalerait bien son sperme. Un masseur a même été dépêché pour relaxer ce petit monde branché sur secteur. Mais si l'Espagne, côté pile, c'est Sodome et Gomorrhe : un pays de sexe à gogo, de rivières d'alcool et de lignes des terrains de foot de came, côté face, la « Guardia », les flics hérités de l'époque dictatoriale de Franco (qui est mort paisiblement dans son lit…), sont tous saufs des rigolos. Alors que nous faisions des photos soft dans le village de pêcheurs aussi paisibles en hiver que celui du Prisonnier, les condés locaux brisèrent leur routine en prenant un malin plaisir à nous tomber dessus et à chicaner : « c'est pour qui ? Pourquoi ? Vous n'avez pas le droit, veuillez nous suivre… » Et on les suivit durant trois heures de palabres, cherchant à éviter à tout prix qu'il confisque les cartes mémoire et ruinent trois jours de taf. Sûr de notre bon droit et profitant d'un moment de relâchement nous avions nos papiers d'identité en main, on s'est discrètement éclipsé avant de se casser tout simplement en courant. Le comble est que nous avons remis le couvert le lendemain pour des photos dans le village avec Susy Gala que le duo de producteurs choperait bien en exclu. Ce qui est certain, c'est qu'elle fera parti des prochains tournages qu'ils ont en tête, toujours avec cette volonté de « mettre en carte » cinq à six cents par jour, comme à Saint-Domingue ou sur un yacht.  Vous vouliez devenir acteur? Chaque mois, les gagnants du jackpot se verront proposer d'assister à un tournage, voire y participer. Et vous, vous avez pensé à ce que vous allez dire à votre patron ?

Susy Gala actrice de la francaise des queues

Petite de souris, peau mate, nichons de poupée est séant exceptionnel : y en a qui se lent pour danette, nous on se tape des tapas sur Susi. À 19 ans, cette gogo danseuse barcelonaise, dans le porno depuis six mois, est outrageusement bandante. Mais belek, la chnek est concédée à la beuhere H24! Autrement dit : une gentille fille à marier bien qu'un peu lunaire.

 

De mémoire de reporters, Susi la barcelonaise possède l'un des plus beaux corps qui nous aient été donnés de voir dans le porno.

Question pour le bac : le contexte économique influence t'il la proportion des femmes qui vivent de leur corps ? Prenons l'Espagne. Plus elle s'enfonce dans le marasme et plus la vague de sperme et haute, déferlant sur les petites filles de Franco comme les Stukas de la légion Condor sur les républicains en 36. Cette question abrupte n'est toutefois pas essentielle pour qui veut comprendre la personnalité de Susi Gala, à la terre femelle de Sentenza  dans le bon la brute et le truand… De par son pif et ses petits yeux, en nettement moins cradingue. En effet, à l'écouter, Susi a toujours vécu à l'abri du besoin : « je suis né à Barcelone. Je suis l'aîné d'une famille de quatre enfants. J'ai la chance d'avoir mon père qui a la tête d'une grande entreprise dans le monde de l'hôtellerie. Grâce à cela, je peux me permettre de savourer la vie. Ce qui me plaît le plus ? Faire du sexe et du shopping, car mon papa me laisse sa carte bleue sans limite… » Susi Gala s'avère être une exception en Espagne, où les femmes ne trouvent plus guère de boulot que dans le club olé olé. Si Susi et dans le X, c'est parce que c'est une nymphomane, au sens commun, c'est-à-dire salope avec un mec à son goût. « Ce qui me plaît, c'est d'arriver à la maison habillée comme une pécheresse et de partir à la chasse aux timides ». Si vous étiez son papounet, vous lui mettrez sans doute une grande claque dans la gueule en la vouant gémonies : « mon Dieu, j'ai enfanté un démon, une Marie couche-toi là ! » Mais en tant que branleur invétéré, cette nana, c'est le paradis, en dépit d'un pseudo piqué à une chanteuse italienne d'Eurodanse has been des années 90 ( Gala. Free from Desire nanan na na …)

 

Affûtée comme Contador sur sa selle contrairement à une frange non négligeable de ses compatriotes, elle distille l'excitation grâce à une paire de nichons plus développés que la normale, du genre de ceux qu'on aborde les femmes robots dans Austin power. À ce titre, elle possède un des corps et l'une des peau les plus exceptionnels qu'il nous ait été donné de voir en action. À peine une guirlande de fleurs de lys courant de laine jusqu'à l'omoplate en guise de tatouage. Tout juste peut-on ne pas adhérer à sa tête, malgré des yeux bleu clair, un nez aquilin et une coupe de cheveux à la Bonnie Tyler. Soumise perverse, ses humanités artistiques corporelles (appelée aussi gogo dancing) lui ont assuré une souplesse d'enfer dans l'exécution des scènes. Toute la péninsule Ibérique se arrache, mais ce sont les tricolores de la Française des Queues qui ont remporté le bout de gras.

 

Littéralement subjugués, les lapins de la Française des Queues lui ont offert un juteux contrat d'exclu.  « J'aime bien mater des scènes de sodo, sans doute parce que je n'ai pas encore pratiqué que cela me fait fantasmer. J'apprends avec le porno avant d'essayer pour de vrai. Comme j'adore les bites larges et épaisse ça ne va pas être évident de s'y mettre… » La consommation de cigarettes qui détendent, devrait l'aider car elle enchaîne pétard sur pétard.

Une sacrée pétasse cette Susi, mais dans le fond, on rêve tous de lui mettre dans le fion !

sur le magasin hot video la francaise des queues fait le buzz

Nos vidéos

AVERTISSEMENT

Lafrançaisedesqueues.com est un site à caractère pornographique.
Ce derner est donc exclusivement réservé à un public majeur et averti.

En cliquant sur le lien ENTRER vous attestez avoir au moins 18 ans, avoir lu l'intégralité de cette page et accepté sans réserve les CGU et signez électroniquement votre accord.

SORTIR

ENTRER